Père et son enfant jouant au ballon devant une maison avec des panneaux solaires

Solaire : parvenir à l’indépendance énergétique

Le solaire photovoltaïque est une énergie renouvelable en plein essor, du fait de ses nombreuses propriétés écologiques et économiques. Mais comment organiser sa transition personnelle vers le solaire ? Comment devenir auto-dépendant, et se passer des énergies fossiles pour se chauffer et s’alimenter en électricité ? Nos réponses dans cet article !

Le potentiel solaire sur le territoire français

Le Soleil est une étoile qui ne s’arrête jamais de briller. Et l’énergie produite par cette immense boule d’hydrogène et d’hélium est abondante et illimitée. Pour profiter de cette formidable source d’énergie renouvelable, on peut installer chez soi des panneaux solaires photovoltaïques. L’idée générale est de capter cette énergie solaire via des capteurs et de la transformer en électricité. Ainsi, on peut alimenter ses propres besoins en électricité, et revendre le surplus à EDF – Obligation d’Achat. Et dès lors réduire sa facture d’énergie, gagner en autonomie, et faire un geste durable pour la planète. C’est pourquoi l’énergie solaire est une énergie d’avenir, dans laquelle l’État et le secteur privé investissent énormément.

Mode de production d’énergie économique, renouvelable, non polluant, et rentable, le solaire présente de nombreux avantages. En effet, comme l’éolien et l’hydraulique, le solaire offre la capacité de produire de l’énergie sur le long terme sans consommation d’énergies fossiles. C’est aussi un excellent moyen de lutter contre le réchauffement climatique et d’éviter la pollution de l’eau, des sols et de l’air.

Avec le Portugal, l’Espagne, l’Italie ou la Grèce, la France fait partie des pays les plus ensoleillés d’Europe. L’irradiation solaire — c’est-à-dire la quantité d’énergie reçue en provenance du Soleil — évolue entre 1 000 kWh/m2 dans le Nord et 1 900 kWh/m2 dans le Sud. Or, le parc photovoltaïque français n’alimente encore qu’environ 2,4 % de la consommation électrique totale du pays, contre plus de 70 % pour le nucléaire. C’est dire que le potentiel solaire en France est assez considérable et pour tout dire inexploité.

Le solaire, l’énergie préférée des Français

Selon l’enquête annuelle 2021 de l’Ademe réalisée par l’institut OpinionWay [1], l’énergie solaire reste le mode de production d’énergie le plus plébiscité par les Français. Installer des panneaux photovoltaïques chez soi paraît une solution de bon sens et un investissement d’avenir éco-responsable. Toutefois, les ménages français restent largement sous-équipés. Le parc photovoltaïque français à des fins d’autoconsommation atteignait un peu plus de 95 000 installations à la fin 2020. À comparer avec les plus de 1,5 millions d’installations en Allemagne, de 750 000 au Royaume-Uni, de 650 000 en Italie, de 400 000 en Belgique et de 100 000 au Danemark, la France fait pâle figure. Des pays qui, pourtant, ne sont pas tous forcément des plus ensoleillés…

Pourtant, les Français ont une bonne opinion sur l’énergie solaire, selon OpinionWay. Ils sont 90 % à vouloir voir se développer le solaire thermique et 82 % pour le photovoltaïque. Ces énergies renouvelables sont même les plus plébiscitées par les Français, devant les pompes à chaleur (82 %), l’éolien (81 %) et le bois énergie (70 %). 88 % d’entre eux préféreraient consommer leur propre énergie solaire plutôt que la revendre. Le décalage entre les attentes des Français et la réalité du parc solaire français, qui atteignait un peu moins de 10 Gigawatts (GW) fin 2019, est donc assez important.

Le besoin urgent de produire une électricité décarbonée nous impose donc de prendre les devants et d’accélérer sur le développement du solaire. En incitant les ménages à se lancer dans l’autoconsommation, on réduira la dépendance de la France aux énergies fossiles, et on permettra aux particuliers de réduire leur facture d’énergie, tout en luttant contre le réchauffement climatique.

Le coût du solaire photovoltaïque

Le coût de l’installation de panneaux solaires photovoltaïques varie fortement en fonction de plusieurs paramètres :

  • Le lieu de l’installation des panneaux et le niveau d’ensoleillement
  • L’inclinaison et l’orientation des panneaux
  • La surface couverte
  • La puissance de l’installation
  • La qualité des matériaux et de l’équipement

L’avantage est que le prix des panneaux solaires photovoltaïques a considérablement diminué les dernières années du fait de l’innovation technique. Selon l’Ademe, le coût d’une petite installation photovoltaïque sur toit varie maintenant entre 2 et 3 € / Wc. Cela peut représenter un coût global compris entre 6 500 et 9 500 €. Pour une installation moyenne de 3 kWc, on est plutôt dans un ordre de prix compris entre 9 000 et 12 000 €.

Toutefois, il faut prendre en compte tant les aides financières que la rentabilité de l’installation, qui devient bénéficiaire au bout d’une dizaine d’années environ dans la plupart des cas.

Les aides financières en matière de solaire

L’obligation d’achat

Tout le monde peut devenir producteur d’énergie en installant des panneaux solaires sur son toit, par exemple. C’est le mécanisme de l’obligation d’achat qui permet aux particuliers de vendre l’énergie produite en excédent au réseau. Les tarifs de revente sont fixés par l’État chaque trimestre.

La prime à l’autoconsommation photovoltaïque

Aussi appelée prime à l’investissement, la prime à l’autoconsommation photovoltaïque varie en fonction de la puissance de l’installation solaire. Dégressive, la prime est versée en même temps que les revenus générés par la revente de l’énergie produite par EDF Obligation d’Achat. Les primes sont versées les cinq premières années de fonctionnement de l’installation et sont également mises à jour tous les trimestres. Cela permet d’accroître la rentabilité de l’investissement dans l’achat de panneaux solaires photovoltaïques.

Tarifs de la prime à l’autoconsommation

Prime à l’autoconsommation en euros par kWc* en vigueur pour le 1er trimestre 2021

Puissance de l’installation Montant de la prime pour une installation
Inférieure ou égale à 3 kWc 380 €/kWc
Entre 3 et 9 kWc 280 €/kWc
Entre 9 et 36 kWc 160 €/kWc
Entre 36 et 100 kWc 80 €/kWc

*kWc = kilowatt-crête, afin de mesurer la puissance de l’installation

Taux de TVA réduit

Le raccordement au réseau de panneaux solaires photovoltaïques d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc permet de bénéficier d’un taux de TVA réduit à 10 %.

Les aides locales

Il est également possible de bénéficier d’aides locales en plus des aides financières de l’État. Pour cela, il faut se renseigner auprès de sa mairie, du conseil général ou du conseil régional.

Faire une demande de prime énergie chez Oaan

Nous pouvons financer votre projet de travaux de rénovation énergétique. Pour cela, il vous suffit de faire une demande de prime énergie sur notre site. Nous vous rappellerons alors dans les 48h ouvrées pour établir votre dossier, évaluer vos aides, et vous orienter vers un professionnel RGE si besoin.

Vous pouvez également nous contacter directement par téléphone ou par mail.

[1] OpinionWay, ADEME, 2021, Les Français et l’environnement, Enquête annuelle, vague 7. 51 pages.

Écrit par Lassort Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.