plaque de cuisson au gaz

Électricité, gaz : se prémunir contre la flambée des prix

Pour vous prémunir contre la flambée des prix du gaz, et bientôt de l’électricité, Oaan Consulting vous propose une série de mesures à mettre en place afin de réduire votre consommation. 

Les tarifs réglementés de vente (TRV) du gaz connaissent actuellement une flambée spectaculaire. Après des hausses successives de 10 % en juillet, 5 % en août, 8,7 % en septembre, 3 millions de ménages français sont confrontés à une hausse record de 12,6 % pour le mois d’octobre. Depuis janvier 2021, nous sommes à plus de 50 % d’augmentation des prix. En conséquence, le Gouvernement vient d’annoncer par la voix de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, l’augmentation des prix de l’électricité de 12 % en début d’année prochaine.

Mais que faire pour anticiper la hausse, et réduire sa facture d’énergie ? Voici donc quelques mesures à prendre immédiatement pour passer un hiver moins énergivore.

Achetez et utilisez des appareils moins énergivores

Avec le confort moderne, la plupart des pièces sont équipées d’appareils électriques dans nos logements. Parfois branchés 24h/24 (frigos, ordinateurs de bureau, etc.), ces appareils consomment beaucoup d’énergie. Il est donc important de faire attention à la classe énergétique de l’appareil lors de votre achat. Et sachez que depuis le 1er mars 2021, une nouvelle étiquette énergie a été adoptée au niveau européen. Ainsi, les anciennes classes A+, A++ et A+++ deviennent respectivement C, B et A. Cela permet une meilleure lisibilité pour le consommateur, et pour évaluer la performance énergétique des appareils.

Comment calculer la consommation de ses appareils électriques

Concernant l’utilisation des appareils, rien de tel que de prendre connaissance de la consommation annuelle pour éviter d’avoir des factures hors de prix. Pour évaluer vous-même votre propre consommation, voici les données à connaître :

  • La fréquence d’utilisation par jour ou par semaine (à calculer en minutes ou en heures)
  • Le nombre de jours ou de semaines où l’appareil fonctionne dans l’année
  • La puissance électrique de l’appareil (exprimée en watts)

On calculera alors la consommation annuelle de l’appareil (exprimée en kilowatts-heures, ou kWh) avec la formule suivante :

(Fréquence * nombre de jours ou semaines dans l’année * puissance) / 1000.

Ainsi, pour un lave-linge utilisé 10h / semaine avec une puissance de 2200 watts :

(10 * 56 * 2200) / 1000 = 1232 kWh.

L’évaluation précise de l’utilisation de l’ensemble de vos appareils domestiques vous permettra de mettre en place des restrictions d’usage sur les appareils les plus énergivores, ou de mettre en place des mesures ciblées, dans le but de réduire votre consommation et donc votre facture d’énergie.

La consommation des appareils les plus fréquents

Appareil électrique Fréquence d’utilisation Puissance (watts) Consommation annuelle (kWh)
Radiateur électrique Fortement variable Fortement variable 10000 en moyenne (maison de 70 m² avec 3 personnes)
Lave-linge 10h / semaine 2200 1232
Ordinateur de bureau 24h / jour 90 788
Lave-vaisselle 10h / semaine 1200 672
Four 30 min / jour 2000 365
Réfrigérateur 24h / jour 40 350
Plaques vitrocéramiques 30 min / jour 1650 301
Téléviseur plasma 3h / jour 250 274
Aspirateur 2h / semaine 1500 168
Ampoule incandescente 5h / jour 60 109,5
Téléviseur LCD 3h / jour 100 109,5
Four micro-ondes 5 min / jour 1300 39,5
Ordinateur portable 2h / jour 30 22
Ampoule basse consommation 5h / jour 12 22

 

Comme vous pouvez le constater, le chauffage représente la principale source de consommation énergétique d’un ménage moyen. Il est donc important de penser à limiter l’utilisation du radiateur, ou de réfléchir à une meilleure isolation du logement.

Débranchez les appareils inutilisés

Selon l’Ademe, les appareils en mode veille ont un coût moyen de 80 € par an pour les ménages. Par exemple, une box Internet allumée 24h/24 consomme autant qu’un réfrigérateur sur l’année. C’est pourquoi il est important de penser à désactiver le mode veille, et à éteindre vos appareils. Une bonne solution peut être de brancher vos appareils sur une multiprise et de tout éteindre à chaque départ de votre domicile, ou lorsque vous n’utilisez pas vos appareils.

Privilégiez les ampoules basse consommation

Dans le même esprit, évitez les ampoules incandescentes, préférez-leur les ampoules basse consommation. Comme le montre le tableau ci-dessus, une ampoule incandescente peut dépenser 5 à 6 fois la consommation annuelle d’une ampoule basse consommation.

Utilisez le mode « éco » de vos appareils

Qu’il s’agisse du lave-linge ou du lave-vaisselle, vos appareils prévoient souvent un mode « éco ». Ce mode permet de consommer jusqu’à quasiment deux fois moins d’électricité qu’un mode normal. Toutefois, attention à ne pas le confondre avec le mode rapide.

Nettoyez vos appareils

Pensez bien à nettoyer régulièrement vos appareils pour éviter une surconsommation inutile. C’est le cas pour votre réfrigérateur et votre congélateur, qu’il vous faudra dégivrer 3 ou 4 fois par an. Selon l’Ademe, 2 à 3mm de givre peut augmenter votre consommation énergétique de 30 %. Pensez aussi à dépoussiérer vos radiateurs.

Lavez vos vêtements à basse température

Pensez bien à lancer vos programmes de lavage à 30° plutôt que 40 ou 60°. En effet, si le mode 30° permet de limiter le risque de rétrécissement des vêtements, il est aussi moins énergivore. Ce mode convient d’ailleurs à la plupart des textiles, et permet d’éliminer les bactéries. N’utilisez donc des températures plus élevées que lorsque c’est absolument nécessaire.

Par ailleurs, chargez bien le tambour de votre machine à laver : en effet, une demi-charge consomme moins d’eau mais tout autant d’électricité. Et enfin, essayez d’éviter tant que possible d’utiliser un sèche-linge, qui consomme près de deux fois plus qu’un lave-linge.

Aérez régulièrement les pièces de votre maison

L’aération du logement n’est pas seulement bonne pour se prémunir de la Covid. C’est aussi pour bon pour la déshumidification des pièces. Et une pièce moins humide se chauffe plus rapidement. En conséquence, pensez à aérer régulièrement, quelques minutes par jour, et à bien éteindre le chauffage lorsque les fenêtres sont ouvertes. Ainsi, vous éviterez de consommer de l’énergie inutilement.

Toutefois, lors des périodes de grand froid, gardez les volets fermés, même en journée. Cela permet de limiter les déperditions de chaleur par l’intermédiaire des fenêtres.

Isolez votre logement

Le chauffage représente la principale source de dépenses énergétiques d’un ménage. Il est toutefois possible de limiter ses besoins en chauffage en isolant bien son logement. Il existe de multiples aides de l’État pour isoler le toit, les murs, les fenêtres, les planchers bas, ou encore les combles aménages ou perdus de sa maison. Un logement bien isolé permet d’éviter les déperditions thermiques, les courants d’air et les rentrées de chaleur en été. En hiver, les pièces bien isolées se chauffent plus vite, et la température reste constante.

Faire une demande de prime énergie chez Oaan

Nous pouvons financer votre projet de travaux de rénovation énergétique. Pour cela, il vous suffit de faire une demande de prime énergie sur notre site. Nous vous rappellerons alors dans les 48h ouvrées pour établir votre dossier, évaluer vos aides, et vous orienter vers un professionnel RGE si besoin.

Vous pouvez également nous contacter directement par téléphone ou par mail.

Écrit par Lassort Marc

2 réponses à “Électricité, gaz : se prémunir contre la flambée des prix”

  1. f.demarez dit :

    Bonjour Marc,
    Je voudrais savoir si il faut d’abord isoler la maison avant de changer son chauffage ou l’inverse.
    Merci de votre retour
    Cdt

  2. Marc Lassort dit :

    Bonjour,
    Avant de changer votre système de chauffage, il est préférable de vérifier l’isolation thermique de votre logement (toit, sols, murs, avec fenêtres et portes étanches) et de mettre en place une ventilation performante. En effet, un logement mal isolé entraîne une surconsommation d’énergie, le dimensionnement de votre système de chauffage serait dès lors inadapté à votre logement une fois isolé.
    Je vous invite à vous renseigner sur la rénovation performante, dite rénovation globale, qui permet de réaliser une étude globale des besoins énergétiques de votre logement, et de mettre en place des travaux de rénovation adaptés à ces besoins. Des aides de l’État vous aideront à financer votre projet.
    N’hésitez pas à contacter nos services pour de plus amples informations.
    Bien à vous,
    Marc Lassort

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.